Top 10 des erreurs de germination et de semis du cannabis

top 10 seedling and germination mistakes

La plupart des problèmes de germination des graines peuvent être attribués à la méthode de germination choisie. Il s’agit d’un domaine dans lequel Dutch Passion possède une vaste expertise et peut offrir des conseils précis et professionnels pour faire face aux problèmes de germination des graines.

Dutch Passion aide les cultivateurs à répondre à leurs besoins en graines de cannabis depuis les années 1980. Rares sont ceux qui, dans le secteur des graines, peuvent revendiquer autant d’expérience. Bon nombre des premiers problèmes auxquels les cultivateurs sont confrontés concernent la germination des graines de cannabis et la croissance ultérieure des plants.

Vous trouverez ci-dessous les 10 sujets qui génèrent le plus de commentaires et de questions de la part des cultivateurs à propos de la germination des graines de cannabis, ainsi que des conseils qui vous aideront à améliorer vos futures cultures.

Sommaire:
Arroser trop, ou pas assez… ou les deux !
Faire germer des graines de cannabis en extérieur
Faire surchauffer les plants
Fertiliser de manière incorrecte
Faire germer les graines dans des cubes jiffy
Fonte des semis de cannabis
Stretch des semis causé par le manque de lumière
Choisir le mauvais type de terreau
Ne pas transplanter à temps les plants à autofloraison
Semer les graines de cannabis trop profondément

1. Arroser trop, ou pas assez… ou les deux !

Les problèmes de germination des graines les plus courants sont souvent liés à la quantité d’eau (et à la technique de germination) utilisée pour faire germer les graines. De nombreux problèmes de germination des graines de cannabis sont causés lorsque les graines sont trop arrosées et trempées. Tremper les graines, ou leur donner un environnement avec trop d’eau, fait stagner les graines qui cessent alors de se développer.

Soaking cannabis seeds causes them to stagnate.

Le fait de tremper les graines de cannabis les fait stagner.

Lorsqu’une graine de cannabis germe, une petite racine blanche émerge. Cependant, si la graine de cannabis est trempée trop longtemps dans des conditions gorgées d’eau, la racine cessera de croître et finira par pourrir. Une coloration brune sur la racine ou sur l’extrémité de la racine est un signe de pourriture des racines. Les racines de cannabis ont besoin d’oxygène ainsi que d’humidité pour prospérer. Mais si les racines sont trempées trop longtemps, il n’y a pas suffisamment d’oxygène pour maintenir la santé des racines et elles commencent à pourrir.

À l’inverse, des problèmes de germination des graines apparaissent également lorsque les graines de cannabis sèchent en raison d’un manque d’humidité. Cela peut se produire lorsque les cultivateurs tentent de faire germer leurs graines entre des cotons humides mais oublient de les mettre dans un récipient fermé, comme par exemple une assiette recouverte d’un film alimentaire transparent.

Sans humidité, la racine de cannabis sèche et meurt. En observant avec une loupe, vous remarquerez que la racine est recouverte de nombreux petits poils. Ceux-ci se dessècheront et mourront à moins que la racine ne soit conservée dans des conditions humides (mais jamais trempées).

Vous remarquerez alors que la racine de cannabis devient brune. Tout comme avec une graine trop arrosée, une fois que la racine montre une décoloration et meurt, elle est souvent endommagée de manière irréversible.

Qu’il s’agisse de cotons ou mouchoirs excessivement trempés ou même de terre gorgée d’eau dans un récipient fermé, le même problème se présente: les graines trempées ne développeront pas de racines du tout ou arrêteront leur développement.

Assurez-vous donc que votre environnement est humide mais jamais trempé, et donnez à vos graines féminisées et à vos graines à autofloraison les meilleures chances de germer. Notez qu’il n’y a aucune différence dans les techniques utilisées pour faire germer les graines féminisées et les graines à autofloraison, les mêmes méthodes de germination sont utilisées.

Il convient également d’ajouter que l’apparence d’une graine de cannabis (couleur, taille, forme, etc.) n’aura aucune influence sur la vitesse de germination.

À ce sujet:
Tout ce que vous devez savoir à propos des racines du cannabis
Qu’est-ce que l’apparence d’une graine de cannabis indique ?

Quelle quantité d’eau dois-je utiliser pour une germination réussie ?

Si vous faites germer vos graines de cannabis entre des cotons légèrement vaporisés, ces derniers n’auront besoin que de 5 petites pulvérisations pour les humidifier. N’oubliez pas que le principe clé est de fournir un environnement sain, contenant à la fois de l’humidité et un peu d’air.

Si vous essayez de faire germer vos graines de cannabis dans un environnement saturé d’eau pendant trop longtemps, les racines pourriront tout simplement. Peu importe que cet environnement soit constitué de cotons, de terre ou de tout autre matériau. Des conditions humides fonctionneront, mais des conditions trempées/avec un excès d’eau finiront par faire pourrir et mourir la racine.

L’un des moyens les plus fiables de faire germer des graines de cannabis consiste simplement à les placer entre deux cotons légèrement aspergés d’eau 5 fois. Laissez simplement les cotons pendant quelques jours dans un espace fermé afin que les cotons ne sèchent pas. La règle d’or est de vaporiser légèrement les cotons. Les graines de cannabis prospèrent dans des conditions humides mais peuvent mourir rapidement dans des conditions trempées.

À ce sujet:
Germination des graines dans du coton
Germination des graines dans du terreau

Combien de temps dure la germination des graines de weed ?

Il faut généralement entre quelques jours et une semaine pour que vos graines de cannabis germent. Parfois, les graines peuvent prendre quelques semaines. Pour éviter les problèmes de germination des graines, rappelez-vous le principe de base important concernant les graines de cannabis : offrir un environnement qui équilibre l’humidité avec une certaine aération pour le développement des racines. Par conséquent, faire germer vos graines dans un terreau léger donnera de meilleurs résultats qu’un terreau lourd à base d’argile.

À quelle fréquence arroser les plants de weed ? / Quand et quelle quantité d’eau donner aux plants de cannabis ?

L’arrosage a pour but de garder le terreau humide et éviter qu’il ne se dessèche. N’oubliez pas que la petite racine de cannabis (souvent appelée racine pivotante) devra initialement absorber très peu d’humidité. L’objectif principal est de permettre à la racine de se développer dans un substrat de culture léger et aéré qui n’obstrue pas la croissance des racines, et qui empêche la racine de se dessécher.

2. Faire germer des graines de cannabis en extérieur

De nombreuses personnes aiment faire germer leurs graines de cannabis en extérieur, en particulier ceux qui cultivent en extérieur/sous serre. Pourquoi pas ? C’est ainsi que les graines se sont débrouillées pendant des millions d’années pour germer.

Cependant, il convient de noter que dans la nature, une plante peut produire des centaines ou des milliers de graines, mais qu’elle n’en a besoin que de quelques-unes pour réussir la germination et permettre à la génération suivante de survivre.

Les cultivateurs de cannabis, en revanche, aiment obtenir des taux de germination de 90 à 100%, surtout s’ils ont acheté des graines de cannabis de qualité supérieure pour leurs besoins spécifiques et leur lieu de culture.

Outdoor growers can struggle to achieve good germination rates

Les cultivateurs en extérieur peuvent avoir du mal à atteindre de bons taux de germination.

Cependant, les cultivateurs en extérieur peuvent avoir du mal à obtenir de bons taux de germination s’ils comptent sur la germination des graines en extérieur. Les conditions peuvent fluctuer considérablement, en particulier en cas de conditions météorologiques imprévisibles en début de saison.

Les températures et/ou les conditions météorologiques peuvent varier considérablement entre la nuit et le jour, réduisant les taux de germination et tuant les plants les plus faibles.

Si le temps est froid et humide avec des pluies persistantes, les graines peuvent simplement pourrir dans le sol et ne jamais émerger. Même si elles germent, les limaces/escargots/oiseaux peuvent détruire les semis très rapidement.

Si les conditions météorologiques du début de la saison produisent une vague de chaleur, vos graines peuvent se dessécher si les racines n’ont pas réussi à atteindre suffisamment de profondeur pour trouver l’humidité. La germination des graines de cannabis à l’extérieur peut fonctionner pour certaines graines, mais elle n’est pas recommandée pour les taux de germination les plus élevés.

Ceux qui font germer des graines de cannabis à l’extérieur dans des pots peuvent constater que ces derniers deviennent très chauds en plein soleil – en particulier les pots de couleur foncée/noire qui absorbent la chaleur du soleil. Des températures autour (ou supérieures) de 35°C/95°F peuvent tuer les graines/plants en raison d’une chaleur excessive. C’est pourquoi de nombreuses personnes qui cultivent du cannabis en extérieur préfèrent faire germer leurs graines de cannabis en intérieur, où les conditions peuvent être contrôlées afin de minimiser les problèmes de germination des graines.

Quelle est la meilleure température pour faire germer les graines de cannabis ?

Les températures moyennes présentes dans une maison, 20°C – 25°C, sont parfaites pour la germination des graines de cannabis.

De nombreuses personnes qui cultivent de manière sérieuse en extérieur font germer leurs graines à l’intérieur pour maximiser les taux de germination, puis commencent souvent à cultivent leurs plants en intérieur sous une lumière artificielle pendant quelques semaines pour leur donner le meilleur départ possible avant de les placer en plein air.

C’est le meilleur moyen d’éviter les problèmes de germination des graines et de garantir que le nombre maximum de vos précieuses graines de cannabis se transforment en plantes adultes saines.

À ce sujet:
Collection de graines de cannabis Dutch Outdoor de Dutch Passion

Comment cultiver du cannabis en extérieur

3. Surchauffer les plants avec des tapis chauffants

Pour de bons taux de germination des graines de cannabis, vous avez besoin à la fois d’humidité et de chaleur. Les graines qui peuvent germer à des températures ambiantes intérieures en été peuvent ne pas germer aussi facilement en hiver dans une partie froide de votre maison.

Parfois, pendant les mois les plus froids, la température intérieure peut avoir besoin d’une légère augmentation. C’est pourquoi de nombreux cultivateurs utilisent un tapis chauffant électrique.

Celui-ci peut être réglé sur une température spécifique pour fournir la chaleur nécessaire pour éviter les problèmes de germination des graines.

Overheating cannabis seeds will slowly cook and destroy your seedlings

La surchauffe des graines de cannabis les fera cuire lentement et détruira vos plants.

Les pots de plantes, ou propagateurs, reposent simplement sur le tapis chauffant. Ceux-ci peuvent être une excellente solution pour les périodes froides de l’hiver. Cependant, l’équipe de Dutch Passion a été confrontée à des cas où les tapis chauffants étaient utilisés toute l’année. En été, cela n’est pas nécessaire et peut entraîner une surchauffe des bacs à plantes et des graines endommagées/détruites par la température élevée.

Lorsque la température intérieure atteint déjà 20-25ºC, il n’y a aucune raison de risquer d’ajouter de la chaleur supplémentaire, surtout si elle ne peut pas s’échapper. Le danger réside dans le terreau surchauffé et les graines stérilisées.

En combinaison avec un excès d’humidité/d’eau, les graines de cannabis et les tissus délicats qu’elles contiennent sont lentement cuits et détruits. Cela peut se produire si l’excès de chaleur du tapis ne peut pas s’échapper et s’accumule dans les bacs à plantes au fil du temps.

Dois-je utiliser un tapis chauffant pour la germination ?

Oui, vous pouvez, mais utilisez-les pendant les périodes plus froides comme l’hiver. Vous souhaiterez peut-être également utiliser un thermomètre pour vous assurer que les températures soient maintenues entre 20 à 25ºC.

Use heating mats for with caution when germinating cannabis seeds

À quelle température dois-je régler mon tapis chauffant ?

Étant donné que la chaleur peut s’accumuler dans le terreau ou dans un propagateur, veillez à ne pas régler la température à un niveau trop élevé. Des températures d’environ 20 à 22 degrés devraient garantir un environnement agréablement chaud, sans risquer de surchauffe.

4. Fertiliser de manière incorrecte les plants de cannabis

Lorsque les semis se développent, ils sont très sensibles à leur environnement de croissance. Une lumière forte et trop proche endommagera facilement les tissus délicats de leurs feuilles. Les températures extrêmes et les grandes variations de températures/nuits froides peuvent également leur être fatales. C’est pourquoi vous devez faire attention à la croissance de vos plants au cours des 1 à 2 premières semaines.

Compost cannabis seedling nute burn

Brûlure nutritive des semis de cannabis avec du compost.

Une erreur courante constatée par l’équipe du service client de Dutch Passion est l’apport excessif de nutrition/d’engrais aux semis. Les cultivateurs de cannabis utilisent souvent une grande variété de nutriments/engrais pour cultiver leurs plantes.

Parfois, ils font l’erreur d’en ajouter beaucoup pendant les premières étapes de la culture. Dans le pire des cas, cela peut retarder définitivement la croissance ou tuer la plante.

Les semis et leur système racinaire délicat ne peuvent pas très bien gérer un environnement riche en nutriments. Ils n’ont pas non plus été conçus pour cela. Les plants ont tout ce dont ils ont besoin pour une bonne germination initiale et un développement sain à l’intérieur de la graine elle-même. C’est ainsi que la nature les a créés. Ainsi, lorsque les graines germent, elles n’ont besoin d’aucun engrais à ce stade !

Quand commencer à utiliser des nutriments avec des graines de cannabis germées ?

De nombreux cultivateurs préfèrent ne pas ajouter d’engrais ou d’additifs pendant la première semaine de croissance. Votre plant n’en aura pas besoin pour le moment et ne sera endommagé que s’il est exposé à un excès de nutriments ou d’engrais. Si vous cultivez dans un terreau de bonne qualité, vous n’aurez pas besoin d’ajouter de nutriments supplémentaires pendant une semaine ou deux. Si vous décidez d’en ajouter, vous ne devez considérer que les nutriments adaptés à ce stade du semi et augmenter lentement les concentrations.

5. Faire germer les graines dans des cubes jiffy, des filtres à café et des cubes de laine de roche

De toutes les méthodes utilisées pour la germination, ces méthodes sont celles qui posent le plus de problèmes et sont souvent mal utilisées, comme nous avons pu le constater au cours des 30 années d’expérience du service client de Dutch Passion, en plus des retours de nos clients.

Au cours de ces décennies d’approvisionnement en graines, Dutch Passion (et ses clients) ont accumulé une vaste expérience sur les méthodes de germination des graines de cannabis qui peuvent être utilisées en toute sécurité et celles qu’il est préférable d’éviter.

Rock wool cubes cannabis seeds germination fail

La germination des graines de cannabis avec des cubes de laine de roche échoue.

Bien entendu, de nombreux cultivateurs diront que ces méthodes ont toujours bien fonctionné pour eux. Mais cela ne veut pas dire que ces méthodes sont totalement fiables pour tous.

Certains cultivateurs trouvent que la germination des graines de cannabis dans des cubes jiffy fonctionne plutôt bien. La principale préoccupation de l’équipe de Dutch Passion est que ces méthodes ne sont pas totalement fiables et sont plus risquées par rapport à la méthode de germination des graines de cannabis entre des cotons humides.

L’expérience de l’équipe Dutch Passion montre qu’il existe de nombreuses façons de ne pas s’y prendre correctement dans la germination des graines de cannabis avec des cubes Jiffy, des filtres à café et des cubes de laine de roche. Il serait peut-être préférable d’utiliser une méthode plus sûre et qui vous donnera moins de chances de procéder de la mauvaise manière. Dutch Passion recommande donc à ses clients de ne pas utiliser ces méthodes.

Quel est le problème avec la germination des graines dans des cubes Jiffy ?

De l’eau doit être ajoutée aux cubes jiffy pour pouvoir les utiliser. L’équipe de Dutch Passion a vu de nombreux cas où des cultivateurs ont complètement trempé les cubes avant utilisation.

D’autres cultivateurs placeront même les cubes Jiffy dans un bac d’eau peu profond pendant que les graines y germent. Dans le pire des cas, cela se traduit par un environnement trempé dans lequel les graines de cannabis ne germeront pas (ou avec des taux de germination réduits).

Les cubes Jiffy fonctionnent bien pour les graines plus grosses, par ex. les graines  d’haricots qui sont plus faciles à faire germer avec succès. Mais pour les graines de cannabis, des problèmes de germination peuvent survenir en cas d’utilisation incorrecte et c’est pour cette raison que les cubes Jiffy ne sont pas recommandés.

Jiffies cannabis seeds germination fail

La germination des graines de cannabis avec des cubes Jiffy ne fonctionne pas.

Quel est le problème avec la germination des graines dans des cubes de laine de roche (appelés rock wool en anglais) ?

Les cubes de laine de roche sont parfois utilisés pour la germination, mais ils sont plus souvent utilisés pour créer des clones et permettre aux boutures de développer de nouvelles racines.

Pour cela, ils fonctionnent bien. Cependant, lorsqu’ils sont utilisés pour la germination, les mêmes problèmes que les cubes jiffy peuvent survenir.

Le fait de trop arroser, surchauffer ou placer les graines trop profondément dans le cube de laine de roche (laine de verre) peut causer des problèmes de germination des graines pour les cultivateurs moins expérimentés.

Par conséquent, les cubes de laine de roche ne sont pas conseillés si vous recherchez une méthode à faible risque pour faire germer vos graines à autofloraison ou vos graines féminisées.

Quel est le problème avec la germination des graines de cannabis dans des filtres à café ?

L’une des méthodes les plus inhabituelles et les plus originales pour la germination des graines de cannabis est l’utilisation de filtres à café. La pointe de la graine est placée vers le bas à l’intérieur d’un filtre à café humide, à l’intérieur d’un grand sac fermé.

Celui-ci est souvent accroché à un cintre contre une porte ou à l’intérieur d’un placard. L’idée est que les racines poussent vers le bas en les suspendant verticalement.

En plus des nombreuses choses qui peuvent mal tourner avec cette méthode, nous pensons qu’elle est inutilement compliquée car la gravité veillera toujours à ce que les racines trouvent leur chemin dans tous les cas. C’est pourquoi nous ne recommandons pas aux clients de l’utiliser.

L’un des principaux risques est que le filtre à café retienne trop d’eau et trempe les graines, provoquant la pourriture des racines.

Coffee filter cannabis seeds germination fail

La germination des graines de cannabis dans des filtres à café ne fonctionne pas.

Quelles méthodes fonctionnent le mieux pour faire germer des graines de cannabis ?

De nombreuses méthodes peuvent être utilisées, mais certaines comportent des marges d’erreur plus élevées. Certaines méthodes peuvent fonctionner correctement pour certaines personnes, mais pas nécessairement pour vous, par exemple en raison d’une trop grande quantité d’eau présente au niveau des racines. L’une des méthodes de germination des graines de cannabis les plus courantes reste la méthode du coton humide (ou du papier absorbant humide). Les clients sont libres d’utiliser la méthode qui leur convient le mieux. Cependant, l’équipe de Dutch Passion estime qu’il y a moins de problèmes et un maximum de chances de succès avec la méthode du coton humide.

Le trempage des graines dans un verre d’eau est-il une bonne méthode de germination ?

Comme mentionné précédemment, les graines de cannabis aiment un environnement humide mais n’aiment pas être dans un environnement trempé/saturé en eau. Lorsqu’elles sont exposées à un environnement trempé, par ex. lorsqu’elles sont placées pendant plusieurs jours dans un verre d’eau, vous pourriez rencontrer des problèmes de germination des graines. C’est particulièrement le cas lorsque les graines sont laissées à tremper pendant de longues périodes.

De nombreuses personnes font tremper leurs graines dans un verre d’eau pendant une journée avant de les mettre sur des cotons humides ou du papier absorbant humide.

L’équipe du service client de Dutch Passion estime qu’il s’agit d’une étape inutile. Les graines absorberont l’humidité de l’eau ou des cotons de la même manière, sans risque de pourriture des racines associé à un trempage excessif de vos graines.

Si vous envisagez de faire germer vos graines de cannabis en terre et que vous souhaitez d’abord les tremper dans un verre d’eau, nous vous conseillons de ne pas les laisser tremper plus de 12 heures.

cannabis seeds like a moist environment but do not perform well in soaked/saturated one

Les graines de cannabis aiment un environnement humide mais n’aiment pas être dans un environnement trempé/saturé en eau.

6. Fonte des semis de cannabis

La « fonte des semis » est une maladie qui affecte les plantules. Elle est causée par plusieurs types de champignons (et organismes apparentés) différents. Cette maladie se traduit par une tige fine qui est incapable de supporter la plantule émergente. Le résultat est que les plantules s’effondrent, souvent sous une masse blanche de croissance fongique.

Damping off is most common in young seedlings and can be caused by overwatering your soil

La fonte des semis de cannabis peut être causée par un arrosage excessif de votre terreau.

La fonte des semis est plus fréquente chez les jeunes plants et peut être causée par un arrosage excessif de votre terreau. Cela se produit également lorsque vous utilisez un terreau contaminé, par ex. en provenance de votre jardin. Les champignons Rhizoctonia et Fusarium, ainsi que les parasites des plantes appelés Pythium sont les agents pathogènes les plus courants, responsables de la fonte des semis. Notez que le Pythium est souvent transporté par les moucherons fongiques, qui sont un ravageur souvent présent dans les terreaux constitués de bois composté.

Une fois que votre plant commence à souffrir de fonte des semis, vous ne pouvez pas faire grand-chose pour le sauver.

Comment éviter la fonte des semis ?

Si vous utilisez du terreau fraichement acheté et que vous vous assurez de ne pas trop l’arroser, il devrait y avoir peu de risque de fonte des semis. Une fois que les plantes ont des feuilles matures et un système racinaire bien développé, elles sont mieux à même de résister naturellement aux champignons responsables de la fonte des semis.

7. Stretch des semis causé par le manque de lumière

Une fois que vos graines de cannabis ont germé avec succès, il est temps de bien prendre soin de vos plants. Cela inclut la lumière, l’un des facteurs les plus importants pour un développement sain des plantes. Une fois que vos plants ont germé, il est important de leur fournir un éclairage de bonne qualité, soit la lumière naturelle du soleil, soit une lumière artificielle de culture intérieure.

Si l’éclairage est trop puissant, il peut tuer un jeune plant vulnérable. Certains cultivateurs aiment utiliser des tubes fluorescents « T5 » spécialement conçus pour cultiver des semis, ou des barres lumineuses LED conçues pour les semis.

Stretching cannabis seedlings due to insufficient lighting

Stretch des plants de cannabis en raison d’un éclairage insuffisant.

Mais si l’éclairage est insuffisant, les plants s’étireront vers le haut pour tenter de trouver la lumière. Dans le pire des cas, cela peut entraîner de graves problèmes ou entraîner la mort du plant. Cela se produit lorsque la tige allongée est tout simplement incapable de supporter son propre poids.

La lumière reste l’un des facteurs environnementaux les plus importants dans la culture d’une plante de cannabis. Le fait de cultiver dans un environnement mal éclairé avec de faibles niveaux de lumière donne une plante allongée avec peu de feuilles qui ont tendance à être de très petite taille. Étant donné que les feuilles sont les « panneaux solaires » qui collectent l’énergie pour les fleurs, votre rendement sera également minime dans des conditions de faible luminosité.

Comment remédier à un stretch excessif des plants de cannabis ?

Ce n’est pas forcément le plus gros problème si vos plants se sont étirés, à condition de soutenir les tiges à temps. Cela peut être fait avec un petit support, comme un petit bâton/tuteur. Certains cultivateurs soutiennent un plant trop étiré avec une petite paille qui a été fendue sur le côté avec des ciseaux.

La plupart des plantes se rétabliront et grandiront pour devenir des plantes saines. Une fois que le semis aura suffisamment de lumière, il cessera de s’étirer et utilisera plutôt l’énergie pour développer des feuilles plus grandes/plus nombreuses et une structure plante/racine saine. Si vos plants ont eu ce stretch excessif dans leurs pots de pré-culture d’origine, vous pouvez également résoudre le problème en les transplantant dans un nouveau pot et en recouvrant une partie de la tige avec du terreau.

san light flex series vs fluoresced vs growspec vs CFL grow lights

L’utilisation d’une lumière augmentant progressivement est fortement recommandée pour les semis après une germination réussie.

Quel est le meilleur type d’éclairage pour les plants de cannabis ?

L’utilisation d’une lumière augmentant progressivement est fortement recommandée pour les semis après une germination réussie. Au départ, cela peut être fait simplement avec des lampes fluorescentes (par exemple T5/T8) ou des CFL (lampes fluorescentes compactes).

Ces deux types de lampes sont fréquemment utilisées pendant les premières semaines après la germination et fournissent aux plantes une lumière bleue dominante qui suffit amplement pendant les premières semaines de croissance.

D’autres options relativement peu coûteuses sont les barres lumineuses LED pour semis comme la série SanLight Flex. Ce sont des lumières durables et de très bonne qualité. De nombreux cultivateurs modernes ont investi dans un éclairage spécial pour les semis et obtiennent d’excellents résultats.

Mais notez que ces lampes pour semis n’ont pas la puissance nécessaire pour faire pousser des plantes de cannabis matures. Vous aurez besoin d’une lumière très puissante pour la floraison.

Les lampes HPS sont une option bon marché, bien qu’une lampe de culture LED de haute qualité offre un spectre lumineux supérieur, un stress thermique réduit, une durée de vie plus longue et une qualité/résultats supérieurs.

Comment savoir quand il est temps de passer de l’éclairage des semis à l’éclairage pour le stade végétatif ?

Une fois que les plants de cannabis ont quelques semaines, de nombreux cultivateurs les font passer de leur « lampe de semis » à une lumière un peu plus puissante. Il est souvent conseillé de permettre aux plants de gagner en force une semaine ou deux avant de les transférer dans une chambre de culture contenant des lumières à spectre complet plus puissantes.

Certaines des lampes parfaites pour les semis sont :

  • Lampes fluorescentes T5/T8
  • Série San Light Flex
  • Série Growspec Sunray
  • California Lightworks Solar System Veg Light (ou SolarSystem + contrôleur en option).

Depuis leur introduction, les lampes LED se sont considérablement améliorées. Elles sont aussi devenues plus abordables et la LED est désormais le premier choix des cultivateurs de cannabis professionnels et sérieux.

Des lumières LED de qualité avec contrôle complet du spectre peuvent être utilisées à partir de la phase végétative jusqu’à la récolte. Le spectre lumineux peut être ajusté en cours de route, garantissant que les plantes reçoivent toujours une lumière optimisée.

Le meilleur spectre pour la période végétative est le spectre à dominante bleue avec éventuellement un peu de blanc. La lumière à spectre bleu (400-500 nm) favorisera une croissance végétative saine produisant des feuilles et des branches grandes, fortes et saines.

Des exemples de lumières LED avec un spectre contrôlable à cycle complet (de la veg à la récolte) sont celles de California Lightworks et GrowSpec. La série California Lightworks Solar System comprend également des lampes « veg » spécialement conçues avec un spectre dominant bleu fixe.

Bien entendu, les plants de cannabis peuvent également être cultivés avec d’excellents résultats sous des lumières à spectre complet (LED), à condition que la distance correcte entre la lumière et la canopée soit respectée.

Vérifiez les directives du fabricant, qui varient en fonction de la taille et de la puissance de la lumière LED. Les cultivateurs prennent souvent soin d’acclimater soigneusement leurs plants lorsqu’ils passent des lampes pour semis à de puissantes lampes pour « grande chambre de culture ».

Cela peut être fait simplement en veillant à ce que la lampe de culture principale soit à une position élevée dans la chambre de culture, bien au-dessus des plants. À mesure que les plants commencent à se développer, la distance entre la lumière et la plante peut être progressivement réduite. Une fois en pleine floraison, la plante est prête à recevoir un niveau de lumière maximal.

Quand faut-il mettre les plants sous lampe et pendant combien de temps ?

Il est préférable de se référer aux directives spécifiques des fabricants de lampes. Les lampes de culture sont disponibles dans une large gamme de tailles et de puissances conçues pour différentes hauteurs de suspension et différentes tailles de chambre de culture.

Pendant combien de temps faut-il exposer les semis sous les lampes ? La plupart des gens donnent aux plants 18 à 24 heures de lumière quotidienne.

Cela leur permet de faire pousser des feuilles, des racines et des branches mais pas de fleurs. La floraison ne commence que lorsque les heures de lumière sont réduites à environ 12 heures par jour, généralement après environ 4 à 6 semaines de croissance végétative.

8. Choisir le mauvais type de terreau pour faire germer les graines

L’équipe du service client de Dutch Passion constate souvent que certains cultivateurs utilisent un peu de terre de leur jardin pour faire germer leurs graines de cannabis. Il s’agit généralement d’une erreur de débutant ou d’une tentative d’économiser de l’argent, mais ce n’est vraiment pas recommandé.

Wrong type of soil to germinate cannabis seeds

Évitez d’utiliser une terre trop riche en sable (ou trop lourde avec une forte teneur en argile).

Parfois, la terre est suffisamment saine et les graines germent sans problème. Mais dans de nombreux cas, celle-ci contient trop de sable (ou est trop lourde avec une forte teneur en argile). La terre du jardin peut également contenir des champignons/agents pathogènes ou elle peut être trop fertilisée. Souvent, la terre provenant du tas de compost du cultivateur est utilisée pour les semis.

La logique veut qu’elle soit fraîche, naturelle et parfaite pour la culture. Cependant, une terre fraîchement compostée peut souvent être très riche en nutriments, ce qui est parfait pour les plantes matures, mais toxique pour les semis, qui sont délicats et n’ont besoin que d’une nutrition légère (ou d’aucune nutrition).

Dans d’autres cas où de la terre de jardin a été utilisée, vous pouvez voir de la moisissure se développer à la surface du sol, avec une couche blanche. Les semis affectés par la moisissure peuvent présenter un risque élevé de fonte des semis et mourir.

Quel type de terreau dois-je utiliser pour faire germer les graines de cannabis ?

Pour de meilleurs résultats, assurez-vous d’utiliser un terreau propre et frais que vous trouverez dans une jardinerie ou un growshop. Il peut s’agir d’un mélange de « terreau light » ou d’un terreau pour semis. N’utilisez pas de terreau très fertilisé.

Un terreau classique conviendra, mais pour des résultats optimaux, nous conseillons un mélange 50/50 de light-mix et de substrat coco. Ce mélange est parfait pour le développement des racines et contient juste assez de nutriments pour que les semis puissent commencer à se développer.

Lorsque votre plant a 1 à 2 semaines, les racines et la plante peuvent recevoir plus de nutriments et un programme d’alimentation très léger peut alors être appliqué. En ce qui concerne les nutriments pour les jeunes plantes, faites preuve de prudence. Il est préférable de nourrir les plantes avec des nutriments à faibles doses et d’augmenter lentement les concentrations de nutriments plutôt que de commencer avec des nutriments forts qui peuvent endommager ou tuer les jeunes plantes.

Des produits comme le Starterkit de Biotabs sont également recommandés. Cela vous permet de préparer votre terreau à l’avance pour toute la culture avec des nutriments organiques à libération lente. Il ne vous reste plus qu’à arroser votre plante et laisser la nature faire le reste.

9. Ne pas transplanter à temps les plants à autofloraison dans un pot de plus grande taille

Depuis l’introduction des variétés à autofloraison il y a des années, il s’agit d’un problème courant. Alors que les plantes à photopériode peuvent rester dans un petit pot pendant une période plus longue pendant la croissance végétative, les plantes à autofloraison peuvent ne pas toujours bien y répondre.

Les plantes à autofloraison préfèreront être cultivées dans un grand pot dès le démarrage. Il est donc important de bien en prendre soin pendant les premières semaines. N’oubliez pas que les graines à autofloraison produisent des plantes avec une durée de vie fixe et n’ont pas le temps de récupérer si leurs racines sont restées trop longtemps à l’étroit dans un petit pot.

Potting up too late can damage the cannabis root system

Un rempotage trop tardif peut endommager le système racinaire du cannabis.

Le système racinaire du cannabis joue un rôle clé. Les plantes à autofloraison ont une tige principale qui pousse vers le bas. Si cette racine est coupée ou endommagée, cela donnera une petite plante. Il est donc très important de transplanter votre plante à autofloraison à temps dans un grand pot. Ce processus est également appelé « rempotage ».

De nombreux cultivateurs vous diront que vous devez faire germer votre plante à autofloraison dans son pot final. Cependant, cela peut rendre le processus de germination un peu plus complexe.

La germination dans un récipient de plus petite taille, par ex. d’environ 1 litre, est une bonne alternative. Vous pouvez conserver votre plante à autofloraison dans ce pot pendant environ une semaine (maximum 2 à 2,5 semaines), puis la transplanter dans le pot final.

Lors de nombreux tests effectués au fil des années, cela n’a jamais posé de problème. Lors du « rempotage », assurez-vous que la racine principale ait suffisamment d’espace pour aller jusqu’en bas, en creusant un trou suffisamment profond.

Quand et comment transplanter des plants de cannabis dans un pot plus grand ?

Comment transplanter un plant ? Un moyen simple consiste à remplir le plus grand récipient avec du substrat de culture, puis à y faire un « trou » avec le petit pot contenant actuellement votre plant. Ce sera la taille parfaite pour la motte de votre semis. Mais assurez-vous de ne pas trop compacter le nouveau substrat de culture lorsque vous faites le trou.

De nombreux cultivateurs arroseront généreusement le nouveau substrat de culture avant d’y transplanter les plants, ce qui permettra aux racines de s’étendre rapidement dans leur nouveau territoire. Certains cultivateurs saupoudrent des bactéries mycorhiziennes bénéfiques dans le trou pour favoriser le développement des racines.

Quelle taille de pot dois-je utiliser pour cultiver des plantes à autofloraison ?

Lorsqu’ils cultivent des graines à autofloraison, la plupart des cultivateurs constatent qu’elles se développent bien dans n’importe quel type de pot de 10 litres et plus. Cependant, en raison du cycle de vie limité d’environ 11 semaines, il n’est pas nécessaire d’aller au-delà de 30 litres. Et bien sûr, vous pouvez également planter vos plantes à autofloraison directement dans la terre de votre jardin, sans aucune restriction de pot.

Quelle taille de pot dois-je utiliser pour cultiver des plants de cannabis à photopériode ?

Lors de la culture de graines féminisées à photopériode, la plante peut être maintenue en croissance végétative jusqu’à ce que vous soyez prêt à réduire les heures de lumière quotidiennes pour provoquer la floraison. Cela signifie que vous pouvez conserver une plante pendant plusieurs semaines dans un pot plus petit, de 10 litres environ, jusqu’à la floraison.

Alors que vous vous préparez à faire fleurir la plante, de nombreux cultivateurs en profiteront pour la transplanter d’abord dans un récipient plus grand. Mais cela dépend des contraintes d’espace dans votre chambre de culture, du nombre de plantes que vous souhaitez cultiver, de la période de croissance végétative et d’autres facteurs.

Il y aura une grande différence, par exemple, dans les tailles de pots utilisés pour la culture en Sea Of Green (SOG) et en Screen Of Green (méthode de culture du cannabis SCROG).

10. Semer les graines de cannabis trop profondément dans le terreau

Les graines de cannabis n’ont pas besoin d’être profondément enfouies pour bien germer. Placer vos graines à autofloraison ou graines féminisées à une profondeur de 3 à 5 mm est suffisant pour une germination rapide et saine. Votre graine ne doit pas être plus profonde que 10 mm.

Si vous placez la graine trop profondément, elle aura du mal à remonter à la surface. En s’efforçant d’y parvenir, les risques de pourriture, de surchauffe et d’être endommagées augmentent.

Sowing your autoflower or feminised seeds 3-5mm deep is sufficient for a fast and healthy germination

Le fair de semer vos graines à autofloraison ou féminisées à 3-5 mm de profondeur est suffisant pour une germination rapide et saine.

Dans de rares cas, certains cultivateurs dispersent simplement leurs graines sur le terreau, comme si on semait un champ de céréales. Cette méthode n’est absolument pas recommandée.

À quelle profondeur semez-vous les graines de cannabis ?

Nous conseillons une profondeur de 3 à 5 mm. Mais veillez à ne pas aller plus profond que 1 cm.

Astuce bonus : Comment retirer la coquille d’une graine d’un plant de weed

De nombreux cultivateurs ont été tentés d’« aider » leurs plantes à germer en essayant d’arracher la coque des graines des plants de weed. Ce n’est tout simplement jamais recommandé. Retirer la coque de la graine avant qu’elle ne soit prête peut endommager la plantule qui tire une certaine nutrition de la graine avant qu’elle ne s’en détache.

Dans le pire des cas, la coquille de la graine colle simplement à l’une des feuilles du cotylédon (la première paire de jeunes feuilles), ce qui ne posera aucun problème. Laissez simplement la coque de la graine, cela ne vaut pas la peine de risquer de la retirer.

Auto Skywalker Haze seedling germination seedshell

J’espère que cet article vous a donné des conseils/informations utiles. La germination des graines de cannabis n’est pas difficile si vous suivez quelques règles et principes qui ont fait leurs preuves. Bonne chance et bonne culture !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

keyboard_arrow_up